NOLAY, cité médiévale des Hautes Côtes

Site officiel de la Commune de NOLAY, 21340


La Forêt Communale de Nolay

A quoi sert une forêt Communale ?

forêt de Nolay

Qui gère la forêt de Nolay?

Il s'agit de l'Office National des Forêts (O.N.F.) qui est un établissement public français chargé de la gestion des forêts publiques, placé sous la tutelle du ministère de l'Agriculture et de la Pêche et du ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables.
L'ONF est organisé sur le terrain en 10 directions territoriales, elles-mêmes subdivisées en agences, dont celle de Bourgogne Sud. Interviennent ensuite les unités territoriales, dont la Côte et les hautes Côtes. Cette dernière emploie désormais 11 personnes. (NB: Mr Montagnon, garde forestier de Nolay nous a quittés pour une retraite bien méritée, après 30 ans d'imprégnation de la vie forestière nolaytoise).

 

Comment la forêt de Nolay est-elle gérée ?

La forêt de Nolay est composée pour l'essentiel de chênes, charmes et hêtres poussant sur des terrains très différents, issus de sous-sols calcaires (Vauchignon), gréseux (Lafarge-Saigey) et granitiques (Chatillon - Nolay), associée à une topographie très marquée (altitudes allant de 350 à 550 mètres avec de fortes dénivelées et des expositions variées).

forêt de Nolay

La forêt est divisée en 35 parcelles. Chacune d'elle est étudiée en profondeur (du climat jusqu'au sous-sol), tous les arbres y sont comptés et répertoriés selon leur âge pour établir ce que l'O.N.F. appelle une carte de peuplement.

La bonne gestion d'une forêt est de proposer un équilibre de la pyramide des âges des arbres (jeunes, moyens et mûrs). Cet équilibre s'obtient par le travail de la régénération d'une parcelle entière ou bien juste d'une petite partie. Le but recherché étant de rajeunir ou vieillir la parcelle selon les besoins.
La régénération forestière, c'est-à-dire la reproduction des arbres se fait selon deux approches:
* par rejets (ou drageons) ; cette méthode exploite la capacité de nombreuses essences de feuillus à rejeter à partir d'une souche.